Haute Vallée du Verdon

La vallée était comme une belle princesse endormie. La princesse se réveille dans une caresse. Et un jour sa vie sera un fil de poésie.  Et dans cette ivresse, je regarde un bain de tendresse.  Vaillance et silence étaient ses seuls amis.  Et au loin les océans, où brûle le présent. La brise du vent, soufflent les tourments. Et avec délicatesse, la main du temps se dresse éternellement.